Antoine de Saint-Exupéry

» Le P’ti Prinsse «

Avèque d’lâ pinturâ à l’aigue d’l’écrivin

Écri an patoi d’No par
Guy Pradeau
Seugu par Nicolas Quint

[Der kleine Prinz / The Little Prince / Le Petit Prince]

96 Seiten

ISBN 978-3-947994-83-0

€ 16,00

 

Les parlers du Croissant sont traditionnellement pratiqués au centre de la France, sur la frange Nord du Massif Central. Faisant partie de la famille des langues gallo-romanes, ils présentent simultanément de nombreux traits caractéristiques de l’occitan (limousin ou auvergnat) mais aussi des langues d’oïl (français, berrichon, bourbonnais ou poitevin-saintongeais). Le nothois ou parler de Noth (Creuse), dans lequel est traduite cette version du Petit Prince, est une variété de la partie occidentale du Croissant (aire linguistique marchoise). Plus précisément, la traduction qui suit a été produite dans le parler du hameau du Boscavillot (Le Bôcavilo).

 

Une vè, y deuïe avére sié-z-an, y veudjè une brave imaje d’un livre so’lou bô vièrje que s’ap’lève Istouârâ Vécudâ. Qua r’prèsantève un’aspi boa qu’avalève une baite sôvaje. Vétchi la copi dô déssin.On disève dé l’livre : « Lou aspi boa avalan lâ baitâ qu’y’atrapan toutâ antchérâ, san lâ mâchâ. Apré, y poudan pu boujâ é y dorman pandan lou sié maï qu’y passan à dijèrâ. » Qua fai qu’y réfléchissè bauco so’lâ avanturâ d’la jungle é, à mon tour, y réussissè avèque un créïon d’coulëur, à trassâ mon premié déssin. Mon déssin numèro 1 [un].