Antoine de Saint-Exupéry

» Le P’ti Prince «

Envè dâ déssins d’icau qu’a écri cl’istoire
Mè en patoi d’vé Châté pa Henri Moutet
Suivi pa Nicolas Quint
Avisè pa Philippe Maurer-Cecchini
r

[Der kleine Prinz / The Little Prince / Le Petit Prince]

96 Seiten

ISBN 978-3-947994-94-6

€ 16,00

 

Les parlers du Croissant sont traditionnellement pratiqués au centre de la France, sur la frange Nord du Massif Central. Faisant partie de la famille des langues gallo-romanes, ils présentent simultanément de nombreux traits caractéristiques de l’occitan (limousin ou auvergnat) mais aussi des langues d’oïl (français, berrichon, bourbonnais ou poitevin-saintongeais). Le châtelois ou parler de Châtel-Montagne (Allier), dans lequel est traduite cette version du Petit Prince, est une variété de la partie orientale du Croissant (aire linguistique du bourbonnais d’oc).

Ét au r’veni vè l’renard :
« Adjeu, qu’au disi.
Adjeu, disi l’renard. Aga mon s’crè. Au l’è byin simple : n’vé byin qu’envè l’queur. L’plu impòrtant, lou eus n’pouillon pâs l’vère.
L’plu impòrtant, lou eus n’pouillon pâs l’vère, répéti le p’tit prince pa s’en rap’lâ.
V’è l’tin qu’t’â pardu pa ta rôse que fé qu’l’è si impòrtante.
V’è l’tin qu’y’è pardu pa ma rôse…, failli le p’tit prince pa s’en rap’lâ.
Lou oum’an oubliyè cla véritè, disi l’renard. Mè teu, te n’dé pa l’oubliyâ. Te d’vin rèsponsâbe pa tout l’tin de s’que t’â apriv’zè. T’è rèsponsâbe de ta rôse.
Y su rèsponsâbe de ma rôse… », répéti le p’tit prince pa s’en rap’lâ.