Antoine de Saint-Exupéry

» Lë P’ti Prinss’ «

Ac lâ pintur a l’ég’ d’l’oum’ qu’a écri l’liv’

Tôrna en patouè dë Gjuson për :
Roseline Chomette-Newhouse
Sëgu për: Nicolas Quint

[Der kleine Prinz / The Little Prince / Le Petit Prince]

96 Seiten

ISBN 978-3-947994-62-5

€ 16,00

Les parlers du Croissant sont traditionnellement pratiqués au centre de la France, sur la frange Nord du Massif Central. Faisant partie de la famille des langues gallo-romanes, ils présentent simultanément de nombreux traits caractéristiques de l’occitan (limousin ou auvergnat) mais aussi des langues d’oïl (français, berrichon, bourbonnais ou poitevin-saintongeais). L’éguzonnais ou parler d’Éguzon-Chantôme (Indre), dans lequel est traduite cette version du Petit Prince, est une variété de la partie occidentale du Croissant (aire linguistique marchoise). Dans la commune d’Éguzon-Chantôme, la zone d’usage de ce parler englobe les hameaux suivants : Bord (Bor), Le Bougazeau (L’ B o u g a s è), Chambon (Chambon), La Feyte (La Fét’), Fressignes (Fréssign’) et Messant (Méssan).

 

Ën’ foué, quan qu’i èy’ si z’an i vi din un liv’ ën’ bin bèl imaj quë montréz’ dô fërta d’bouè qu’en fénissin pâ. Tchô liv’ s’noumye Istouér véqjud’. Ou montréz’ yin dë tché grô sarpen qu’i noumin boa qu’èy’ apré avala ën’ bét’ sôvaj. Ou vouéyè, l’déssin èy’ com’ quô.
I disyin din tchô liv’ : « lô sarpen boa avalin ën’ bét’ tout’entchér, i la mâchin minm’ pâ. Apré i boujin pu pasqu’i dormin pendan lô si moué qu’you fô për zou dijéra »
Meû-minm’ i r’tôrni tou quô din ma tét’ et pu apré i prindji un créyon d’couleur për fér mon përmié déssin. Mon déssin numérô 1 [yin] èy’ com’ quô.