Wilhelm Busch / Bruno Delmotte

« Max et Maurice »

Histoire ed capénoules in sièpt farces

Traductieon in picard

Avec toutes les illustrations en couleur

64 pages

ISBN 978-3-943052-19-0

€ 12,90

La variété de picard utilisée pour cette traduction est celle de Tournai (Hainaut belge), proche de celles de Lille et de Valenciennes …
Puisse cette traduction contribuer à la défense de la langue picarde, en particulier parmi les jeunes, et puissent surtout les tours pendables de Max et Maurice toujours amuser et distraire !
(Bruno Delmotte, Introduction)
Avant-dire

Ah ! Queu malheur, cés infants
Malavisés et solants !
Par eximp’, cés deux artisses
Qu’on app’lot Max et Maurice.
Putôt qu’ d’êt’ sach’s et tranquilles
Ch’étot deux vrais agoziles.
In jeuant lés quate-chints queops
Is riottent comm’ dés seots !
Ah ! Quant ch’ést pou fair’ dés plans,
Cha, on ést toudi partant.

Foutach’ dés biêt’s et dés gins
Et mareaut’ dins lés gardins ;
Si on n’ést pos attrapé,
Ch’ést seûrmint beauqueop pus gai
Que d’meurer sur èn’ caiyère
A l’école amon dés Pères.
Mais millard, millard, millard !
Si j’ ravisse in peo pus tard,
Ch’ést ène affair’ vraimint trisse,
L’histoire ed Max et Maurice.
Mais asteur sans pus trondler,
On va chi vous l’ raconter.